Sortir ses attributs pour un sperme de qualité

Des chercheurs se sont penchés sur la qualité du sperme afin de découvrir pourquoi elle est en berne depuis quelques années. Ils en ont alors déduit que ne pas porter de sous-vêtement serait bénéfique à la fertilité des hommes.

kilt

Laissez respirer vos attributs

Les scientifiques de l’Université Erasme de Rotterdam ont fait une révélation des plus surprenantes en ce qui concerne la qualité du sperme des hommes qui n’a cessé de diminuer ces 50 dernières années. Les sous-vêtements ainsi que les pantalons moulants seront effectivement à l’origine de la baisse de la fertilité des hommes. En effet, la température idéale pour que les spermatozoïdes aient une bonne fécondité est de 34 °C , or dans un slip ou un caleçon moulant, la température des testicules augmente de 3 à 4 °C.

La météo dans votre caleçon

L’étude révèle que la température testiculaire joue énormément sur la concentration et la mobilité des spermatozoïdes. Aujourd’hui, la concentration dite « normale » est de 20 millions de spermatozoïdes par millilitre alors qu’elle était de 60 millions par millilitre il y a de cela 30 ans. La mobilité du sperme est également un facteur de fertilité à ne pas négliger. L’Organisation mondiale de la santé ou OMS a même indiqué que la mobilité devrait dépasser les 40 % pour avoir du sperme de qualité.

Le kilt contre l’infertilité

Les scientifiques proposent comme solution contre l’infertilité le port de kilt, ce vêtement traditionnel écossais. Cette « jupe » que portent les hommes en Écosse sans rien dessous permettrait en effet de rafraîchir la température des testicules en facilitant la circulation de l’air. D’autre part, le fait de se tenir debout avec les parties intimes à l’air libre serait également bénéfique pour la fertilité des hommes. La jupe masculine qui est loin d’être le symbole de la virilité dans l’Hexagone est pourtant une arme de séduction pour les Écossais.

Cette entrée a été publiée dans Etudes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.