La sexualité et la séduction, sujets d’études à Harvard

Les étudiants d’Harvard ont décidé de réaliser une étude scientifique sur la séduction et la sexualité. Les résultats de l’étude publiés dans le NY Times montrent le fonctionnement des sites de rencontre.

Les enquêtes réalisées sur OkTrends et OkCupid

Pour la réalisation de leur enquête concernant les grandes tendances de la sexualité, les étudiants-majors de Harvard aux États-Unis ont opté pour deux sites de rencontre : OkTrends et OkCupid. Des graphiques et des statistiques ont été établis. Les deux sites de rencontre choisis sont classés parmi les sites dits « par affinité. » Les étudiants ont montré que les questions comme « Seriez-vous prêt(e) à partir dans la minute pour un voyage improvisé ? » sont liées à des profils distincts. Ce type de profil souvent aventureux et ouvert d’esprit peut être perçu de façon positive, mais peut également traduire des risques d’infidélité.

Des résultats déconcertants

Les personnes riches sont les plus chanceuses et ont facilement des relations sans lendemain. Celles qui sont minces sont plus avantagées que celles qui sont maigres ou rondes. Avoir de jolies courbes entraine plus d’estime de soi au fil du temps. Les végétariens aiment la pratique orale, les personnes juives ne se sont jamais masturbées, les femmes entre 18 et 25 ans aiment avoir des relations sexuelles brutales. Des constats ont également été observés soulignant que les femmes reçoivent près de 1,5 fois plus de messages par mois grâce à une photo de charme sur le profil. Les hommes jeunes avec des abdominaux ont plus de succès. Un professeur de psychologie adhère à ces résultats tandis qu’un autre pense qu’ils ne reflètent pas la réalité.

Cette entrée a été publiée dans Sexualité. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.