La sexualité à l’époque des hommes de Cro-Magnon

Gilles Delluc, préhistorien, fait le point sur la sexualité des hommes de Cro-Magnon à la suite de fouilles et de recherches effectuées durant plusieurs années consécutives.

L’importance de l’hormone chez les hommes primitifs

Auteur de l’ouvrage « le Sexe au temps des Cro-Magnon », le préhistorien Gilles Delluc a consacré quelques années de sa vie pour des recherches portant sur la sexualité des hommes primitifs, notamment les Cro-Magnon. Pour aboutir à des résultats vérifiables, le préhistorien et son équipe ont eu recours à des approches scientifiques rigoureuses comme les comparaisons ethnographiques, les fouilles et les tests ADN.

Lors d’une conférence de presse récemment tenue au Museum de Toulouse, Gilles Delluc et sa femme ont démontré que les hormones jouent un rôle capital dans la sexualité, mais aussi dans l’organisation sociale des Cro-Magnon. Virils et remplis de testostérone, les hommes pratiquent la chasse. Quant aux femmes, elles se chargent de la cueillette et de l’éducation des enfants.

Sexualité et pudicité

Les hommes de Cro-Magnon s’intéressent très tôt à la sexualité. Des peintures vieilles de 12 000 ans montrent en effet des mâles avec le phallus en érection. Dans les grottes, les hommes primitifs ont également dessiné des vulves et des objets sexuels servant à la stimulation des zones érogènes du corps et à la recherche du plaisir.

Les scientifiques ont également relevé une certaine forme de pudicité chez les êtres primitifs. Ils n’ont en effet pu trouver qu’un seul dessin relevant de la pornographique que dans la grotte d’Enlène, en Ariège. De même, les scientifiques ont démontré que la notion de couple, n’existant pas encore chez les Cro-Magnon, relèverait d’une invention plus récente.

 

Cette entrée a été publiée dans Sexualité. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La sexualité à l’époque des hommes de Cro-Magnon

  1. juliette dit :

    j’aime bien