La règle de trois sur le nombre de ses amants

On crie tous haut et fort que la confiance et l’honnêteté sont les clés d’une relation saine. Pourtant, une étude démontre que tout le monde ment dans une relation, notamment sur le nombre de ses partenaires sexuels.

La règle de trois

MyCelebrityFashion a mené une enquête auprès de 1 362 femmes de 18 à 30 ans. Le sujet de l’enquête a trait au mensonge dans une relation. 78 % reconnaissent ne pas toujours dire la vérité à leur partenaire sous prétexte de ne pas vouloir froisser son partenaire. L’étude révèle également que 52 % d’entre elles mentiraient sur le nombre de leurs amants précédents en divisant le nombre par trois. A contrario, la gent masculine s’amuse à exagérer et multiplie par trois le nombre de leurs conquêtes.

Un mensonge dur à digérer

Chose surprenante, 55 % des femmes interrogées ont révélé qu’elles seraient fâchées à l’idée d’apprendre que leurs partenaires leur mentaient ; paradoxalement, ce sont les mêmes qui reconnaissent avoir déjà menti pour diverses raisons. Elles sont 13 % à dire qu’elles ne feraient plus jamais confiance à leurs compagnons s’il arrivait à ces derniers de leur mentir. De leur côté, seuls 21 % des hommes interrogés admettent qu’ils seraient indignés à l’idée que leurs partenaires leur mentent.

La femme est née pour mentir ?

Si une femme sur dix avoue avoir déjà menti dans une relation ; le mensonge en tête de liste reste le nombre de leurs amants, les femmes mentiraient sur plein d’autres sujets encore : le pourquoi de leur dernière séparation, leur âge, le prix de leurs vêtements, leur situation professionnelle ou financière, leur tour de poitrine ou encore la couleur naturelle de cheveux, comme quoi une femme ment sur tout et n’importe quoi.

Cette entrée a été publiée dans Etudes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.