La mère célibataire devient une cible marketing

De nos jours, on compte plus de familles « non conventionnelles », c’est-à-dire des familles reconstituées et des familles monoparentales, le plus souvent une mère célibataire.

Les mères célibataires

Il n’est jamais facile pour un parent de jouer à la fois le rôle du père et de la mère. Par choix ou par obligation, la mère célibataire élève seule ses enfants, souvent dans des conditions complexes. En s’occupant seule de ses enfants, elle se sent souvent rejetée par la famille ou socialement. Pourtant, une étude récente de « Women at NBCU » révèle que 92 % d’entre elles sont plus acceptées socialement.

Différentes conceptions de la mère seule

Suivant la situation de la mère seule, NBCU a établi quatre conceptions de la maman célibataire. La Girl Interrupted représente les femmes jeunes qui se « sacrifient » pour leurs enfants ; la Dream Girl est la maman seule et fière de l’être, soutenue par sa famille ; la Survivor Mom incarne les plus âgées, divorcées ou veuves. La Secondlife Mom classe celles qui s’offrent une seconde jeunesse à travers leurs adolescents.

La mère seule une nouvelle cible marketing

La situation de la mère célibataire fait en sorte qu’elle est le public cible commercial idéal. La Girl Interrupted, souvent à bas revenu, est très présente en ligne donc facile à atteindre. La Dream Girl se tourne vers les nouvelles technologies et reste sensible et optimiste face aux actions publicitaires. Alors que la Secondlife Mom se laisse facilement tenter pour essayer de nouveaux produits, la Survivor Mom reste confiante et fidèle aux marques.

Cette entrée a été publiée dans Etudes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.